les soirs sauvés des pluies

ces arbres orpaillent
les soirs sauvés des pluies
hier a goût de nuit
embusquée dans ma gorge
et je tousse

un aigle étrenne l’automne
vigile des labours
nus et gras
latence des
espoirs

il décompte
chaque pas
où erre
ma finitude

 

 

 

(photographie : Florence Noël)

 

 

 

Publicités