Chronique des jours lents – 2 avril

Aujourd’hui, tout m’est trop.
Trop de maux bus par les yeux. Trop de pression du monde sur l’enveloppe de notre refuge. Trop de drames tissés en extérieur, tandis qu’à l’intérieur on s’ingénie au calme.

Il y a la culpabilité. Personne vraiment ne peut y échapper. Comment pourrait-on ? Si peu de gens sont en droit de sauver de trop nombreuses personnes à qui il est demandé de rien faire pour bien faire. Le poids du monde repose sur les épaules d’une si infime frange de la population. Ceux qui nourrissent, ceux qui acheminent, ceux qui soignent ou prennent soin, ceux qui enterrent. C’est inhumain pour eux. Déchirant pour nous tous, de rester planter là, dans notre pré carré, avec nos peurs diluées de nos divertissements. Et l’amour ou l’accommodement comme seules barques.

Ne me dites pas que je suis la seule à vivre ainsi. Je développe la phobie des supermarchés. Moi la désorientée chronique, qui perd cent fois son chariot, qui oublie où sont les produits, qui ne supporte pas les musiques d’ambiance, l’hyperstimulation…. j’ai le haut-le-cœur en passant près des grandes surfaces. Y rentrer pourvue de gants, masques et liste m’étouffe. J’en reviens comme si j’avais donné sept heures de cours d’affilée, un mauvais jour.

Je ne voulais pas parler de cela. Car à l’intérieur se déploie d’autres mouvements, d’autres alchimies, d’autres ambiances. Résignation mais pas déprimée. Dans l’attente acceptée, on crée, on s’adapte, on s’informe, on se dit qu’on s’aime. On se dit qu’on a une chance incroyable. La chance de l’espace, de l’amour et du nécessaire. Et même de plus. Alors?

Alors, il me faut rouvrir les livres, partager, communier et croire que ce silence nidifie ce qui demain sera nécessaire à la société. Notre temps reviendra, pour relayer ceux qui seront à bout de force dans un monde décapé de toutes ses évidences.

 

 

 

 

*

 

 

 

Publicité

N'hésitez pas... Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s