mes soeurs

 elles ne sont pas un instrument
 dont on joue
 mes sœurs
 et souffrent de toutes vos
 métaphores inanimées
 
 ne voyez-vous pas
 comme elles sont vives
 comme elles sont fluides
 même rivées au sol
 ou sous les tables, 
 étoilées parmi les miettes
 même horizontales
 dans le non
 ou dans le oui
 elles sont d'une espèce d'air
 de la consistance 
 des parfums lourds
 nards et muscs
 qu'aucun mur
 n'enclot
 
 quand verrez-vous
 enfin ?

(publié avec deux autres, le 15 mars 2015 sur Le Capital des mots d’Eric Dubois)

Pour agir pour mes soeurs du monde entier :

https://www.amnesty.be/Femmes

(photographie : Florence Noël)

Publicités

N'hésitez pas... Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s