comme l’oeuf

il me monte à la bouche
des mots de chair pourpre
lavés d’eaux primordiales
des mots sans angles
sans creux
pleins
comme l’oeuf
accouché du mythe
de l’oeuf accouchant
d’un mythe

mais bouche en
O
je me tais

 

 

 

 

(photographie : Florence Noël)

Publicités

N'hésitez pas... Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s