je te quémande ce peu

je te quémande ce peu
à verser
à rebrousse peur

mon corps transporté
mon corps confus
mon corps sec et rusé
mon corps qui s’amenuise
dans la caresse
de l’aigle

 

 

 

(photographie  : Florence Noël)

Publicités

N'hésitez pas... Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s