déshériter les moulins

il se peut que je continue
disait-elle (ses yeux se regardaient
au travers moi)
c’est au-delà de la promesse ou du
vouloir
continuer c’est faillir à l’orgueil
déshériter les moulins
à l’heure de l’absurde

mais que je continue ou non
la terre aura la même couleur
vue d’en haut
et le même drame à vendre
au matin de chaque jour

alors voilà (elle se redressa
déjà sur le partir)
ça me dépasse et à la fois
ça n’élève rien
ça me fait juste mourir
le jour d’après
une vie intègre

Publicités

N'hésitez pas... Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s