le livre circulaire

– un jour
je publierai mon plus beau livre
disait-elle (ses lèvres vieilles
frissonnaient de mots jeunes)

un livre de vers traversés d’âmes
un livre sans papier :
un livre circulaire
en son centre un feu
juste de la tiédeur des mains
qui se reconnaissent

il contiendra aussi d’autres paroles
que les miennes
du vin de fruit, de l’eau d’une source
à peine née
des pains pétris dans nos larmes
et nos semences
nous en serons les architectes

un dôme aux lèvres d’or
ouverts sur des cieux
innombrables

seul comptera le verbe
à la mie partagée

– et quel sera son titre ?

– le recueil

 

 

 

 

(photographie : Florence Noël)

Publicités

N'hésitez pas... Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s