frontière 4 : la Mer

 

et d’ailleurs
d’ailleurs
quel avantage du beau sur le laid
si pour naviguer ils n’ont que leurs os
rapiécés de cris vains ?

 
quel est l’avantage d’être bons
puisqu’ils récitent l’autre face de nos prières
la bouche mangée de sable
la main mangée de refus
le corps mangé d’oubli

 
d’ailleurs demain
légion sera le seul nom
qu’on gravera sur la plage
des remords

 

 

(oeuvre de Carlo Zinelli)

Publicités

Une réflexion sur “frontière 4 : la Mer

N'hésitez pas... Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s