d’une enfance étonnée

je vous parle d’une enfance
étonnée
ce cosmos utérin
qu’on ne délivre jamais
à aucun terme
sinon comme passeport
pour l’autre naissance
étonnée
et lumineuse

lorsque tout noeud sera dénoué
tout lacet défait
pieds nus dans l’herbe
de verts paturages

cette enfance mienne
un goût
une odeur
à peine

la vôtre aussi
qu’en frissons vous évoquez
malgré vous

 

 

 

 

(photographie :  Florence Noël)