il est temps

il est temps de repeupler mon squelette
de million d’abeilles rousses
de cravaches de vent
d’espérances échevelées
d’amour du rien
ou du presque

avant qu’un coup de glace
matraqué
par des saints métronomes
ne me pulvérise
en miettes
de regrets

 

 

 

(photographie : Florence Noël)

 

 

 

 

 

Publicités